EIRONEIA FORMATION - Accueil

à la page italienne INTERPRÈTE (DES RÊVES) DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'ECONOMIE DU SAVOIR

Accueil Qui je suis L'offre Contacts

ÉDUCATION - Se maîtriser
Du "brain-storming" au brain-blocking

Dans une tempête du cerveau seul s'en sort qui garde un mental d'acier

LE PUBLIC CONCERNÉ - La dimension d'éducation/coaching de notre offre est le préalable de tout autre démarche d'aprentissage, selon le projet poursuivi. Que l'on veuille obtenir son BREVET, son BAC, son BTS, sa Licence, son concours...; que l'on veuille évoluer professionnellement (chômage, reconversion professionnelle, promotion)...; que l'on veuille reprendre ses études de jeunesse, voire les arpenter tout court malgré son âge adulte...; ou que l'on veuille enfin mieux se manager soi-même et son équipe ... et bien dans tous ces cas on aura les mêmes démons bien connus à affronter et vaincre.

LES DÉMONS CONCERNÉS - Le démon du Manque de Foi (Confiance en Soi et dans la Vie, dans Autrui, dans le Monde)...; le démon Qui-se-la-raconte ou Démon-Pinocchio; le démon de l'Acédie, Paresse, Fénéantise...; le démon du Stress et du Gaspillage de Temps ; le démon de la Dispersion Mentale et de l'Oubli de Soi; le démon de l'Inconstance, de la Variabilité de l'Humeur, du Changement d'Avis, de l' Hésitation ...: le démon de l' Ignorance de Soi: de ce que l'on désire réellement, de ce que l'on veut vraiment au fond de son coeur...; le démon de la Peur de l'Échec, du Changement, de l'Inconnu...

LES VERTUS CONCERNÉES Or, le Diable... n'existe pas! Il ne s'agit là que de nos propres vices, auxquels il faudra opposer autant de vertus, si l'on veut reussir: Foi (Confiance en Soi et dans la Vie) Espérance (pensée positive), Volonté, Courage, Maîtrise de Soi, Présence Mentale, Persévérance, Constance, Connaissance de Soi, Honneteté Intellectuelle...

EIRONEIA FORMATION en sa dimension Éducation/Coaching s'occupe de cela DANS LA SEULE MESURE où cette dimension doit être engagée dans ses actes formateurs préalablement définis


FORMATION - Aquérir un savoir
Du "problem-solving" au problem-creating

"Savoir" n'est pas savoir résoudre des problèmes existants - dont nous n'avons que faire: "ce n'est pas mon problème!" - mais bien savoir en créer des toujours nouveaux, avec ces bizarres questions qui dépuis toujours dérangent les paresseux.

MANIPULATION - Maîtriser autrui
De la "persuasion occulte" au Théâtre de l'Argumentation

"Il serait absurde que l'Homme fût honteux de ne pouvoir combattre de ses membres, et qu'il ne le fût pas de manquer du secours de la parole." (Aristote, Rhétorique)

EMBODIMENT - S'approprier la marionnette
que nous sommes, comme corps.

Système1/Pinocchio nous maîtrise à travers cet automate qu'est notre corps mécanisé, car il... l'est. Le maîtriser à notre tour et s'incarner enfin réellement ne font qu'une seule et même chose.

La 'gymnastique celeste' signifie les différentes façons dont chez EIRONEIA FORMATION on pratique sa présence effective à/dans son corps physique

A CORPS NU

"GYMNASTIQUE" (en grec "gymnos" = corps nu) signifie vouloir s'incarner pleinement dans l'ici et maintenant de ce que nous vivons, ressentons, pensons. Même la pensée la plus abstraite et sublime, le rêve le plus fou, sont toujours le fait d'un corps qui pense et qui rêve. Mettre a nu cette vérité si simple - la réaliser (comprendre) dans sa pleine conscience - est absolument nécessaire si l'on veut vraiment réaliser dans ce monde son projet de reussite.

le terrestre est celeste

"CELESTE" signifie non pas "pas-terrestre", car notre planète (="qui plane"!) la Terre elle-même, est bien un corps qui, ici et maintenant, juste sous nos pieds, est en train de voler dans le Ciel! Et bien, les grandes Sagesses du Monde nous enseignent que notre propre corps "terrestre" - enfant chéri de sa mère ailée - est promis à devenir lui aussi une planète entière qui n'a pas besoin de s'appuyer quelque part pour se tenir dignement débout et voler dans son propre ciel. Comprendre vraiment cette vérité si simple - la réaliser dans sa chair et ses os - est le but ultime de la Gymnastique Céleste®, une dimension strictement interne à nos cours, où elle est toujours prête à s'activer pour aider l'élève à décoller vers sa reussite.

CONTEMPLATION (=QUESTIONNEMENT) PHILOSOPHIQUE
Comprendre la marionnette que nous sommes,
comme esprits


Pourquoi Système1/Pinocchio est-il si stupide? Pourquoi il paraît un robot programmé pour se tromper??? Pour des raisons "évolutives"?. Evidemment NON: peut-être sa rapidité est fonctionnelle à notre survie... certes non pas le fait de se tromper! Quoi donc? - Sur cette question s'arrêtent les compétences des "sciences cognitives" et de la science en général. Pour comprendre vraiment, et donc vraiment maîtriser, S1 - le faux qui nous imprègne malgré nous - il n'y a que la philo.

Au fait, rien ne vaut se comprendre pour se maîtriser (EDUCATION); rien ne vaut comprendre pour apprendre (FORMATION); rien ne vaut se comprendre l'un l'autre pour se mettre d'accord (MANIPULATION).

Mais, toute réelle compréhension ne peut advenir que dans un état de parfaite paix de l'esprit (Patanjali: "apaisement des ondes du mental" - O.Houdé : "arrêt du cerveau"). Et inversement: notre mental/cerveau ne pourra jamais s'arrêter en dehors d'un acte de comprehension profonde - purement contemplative et libre de tout autre but qui ne soit la vérité - du réel qui lui fait face.

Nos cours de philosophie visent toujours cette double cible.



NOTRE METHODE. UN, DEUX, TROIS ! ...ET D'UNE CERVELLE NAQUIT UN ESPRIT.


Depuis une vingtaine d'années une convergence définitive s'est faite entre la Sagesse du Monde et les Sciences Humaines – (neuro-)sciences cognitives, psychologie sociale et du développement – quant aux TROIS BRINS qui tressent le FIL D'ARIANE (= la Méthode) qui seul peut guider la personne désireuse de connaissance hors du labyrinthe (ou de la caverne) de l'ignorance, du dogme, du préjugé irréfléchi.

EIRONEIA FORMATION œuvre au cœur de cette convergence, dans la certitude que seule une visée philosophiquement avertie peut mener à bien un acte formateur efficace car intégrant entre elles les TROIS DIMENSIONS qui naturellement le structurent.

Toute acquisition d'une nouvelle connaissance/compétence (ex. tir à l'arc) suppose nécessairement un travail de decristallisation ou "mise en sommeil" des "connaissances" que nous possédions auparavant: pour prononcer mes premières phrases en anglais, je dois nécessairement "oublier", faire taire les schèmes instinctifs de ma langue maternelle (stockés dans mes neurones), pour les remplacer avec des nouveaux au départ bien "bizarres", qui devront à leur tour devenir "naturels". - On considère en effet avoir acquis une nouvelle connaissance/compétence lorsqu’elle nous est devenue « naturelle », ou « automatique » : notre présence attentive n’étant plus nécessaire à sa mise en œuvre.

Or, ce processus s'articule nécessairement en TROIS MOMENTS.

  1. LA CONDITION "PINOCCHIO" DE DÉPART. Mille automatismes nécessaires à notre survie se sont sont incrustés dans notre cervelle au sein du Troupeau ("on fait commeça!"). Rigides et maladroits car victimes/bourreaux de cette incrustation, la "marionnette" (que nous sommes) nous domine
  2. LA CONDITION "ULYSSE" D’ARRIVÉE: la nouvelle compétence est parfaitement intégrée: tout naturellement la flêche s'enfonce dans le mille, sans même que l'archer regarde la cible: la marionnete a été remplacée par un être vivant, mouvant, moteur.
  3. LE PARCOURS SOCRATIQUE INTERMÉDIAIRE, tout au long duquel l’apprenti suspend méthodiquement ses vieux schèmes afin de les dissoudre (décristallisation) ... et s'imbibe des nouveaux (re-cristallisation), en les greffant sur une « matière mentale » préalablement rendue souple et malléable comme la fameuse tablette de cire – tabula rasa – d’Aristote.

Le propre de notre époque est que cette subdivision, si naturelle, et que la Sagesse du Monde connaît depuis toujours, a été définitivement confirmée et théorisée par les sciences humaines, qui ont donné TROIS NOMS à ces trois moments, ou postures mentales : SYSTÈME 1, SYSTÈME 2, SYSTÈME 3.

EIRONEIA FORMATION est le SYSTÈME 3/SOCRATE qui chez ses élèves - individus, groupes, entreprises, associations, acteurs du public - aide le passage du SYSTÈME 1/PINOCCHIO-sans-cervelle (S1) au SYSTÈME 2/ULYSSE-à-l'intelligence-multiple (S2). Que faut-il faire pour profiter de nos services? La réponse est bien simple: TOUT HUMAIN EST À LA FOIS S1 (neurones, cerveau) ET S2 (mental, esprit) : un Pinocchio égaré dans la tempête, certes, mais aussi un Ulysse en voyage vers son Ithaque, chez Soi. Il ne s'agit donc que de décider de quelle histoire - écrite/racontée par qui - ce que nous appellons "moi-même" veut être le héros. Regardons cela un peux plus dans le détail.

L'ODYSSÉE DE PINOCCHIO

Daniel Kahneman, découvreur/mesureur de la façon mécanisée dont notre Système1/Pinocchio n'a cesse de se raconter des histoires pour ne pas les vivre réellement.

I. UN POINT DE DÉPART RÉEL - SYSTÈME 1/PINOCCHIO - est commun à tou(te)s ceux/celles qui se dirigent vers nous, car aussi commun à tous les humains que leur corps physique. - Cette case de départ est le "SYSTÈME 1" (S1) de Daniel Kahneman, psychologue, et pourtant bien Prix Nobel pour l' Economie (Finance comportamentale) en 2002, car il a capturé dans des lois statistiques inexhorables notre mental mécanisé : les fils qui font bouger comme une marionnette le mécanisme reflèxe que nous sommes tous, la plupart du temps.

Les 2 caractères fondamentaux de S1 sont

  1. PINOCCHIO (SE) RACONTE DES HISTOIRES. : "Il n'y a pas qu'à l'opéra que nous pensons la vie comme à une histoire" dit Kahneman.- Car Pinocchio (se) raconte des histoires. Lesquelles? Les histoires que l'"on" "se" raconte dans la Caverne - dirait Platon - où l'"on" se plaint, "on" rouspète, "on" se justifie, "on" prétend que... - dans le seul but de ne jamais réellement a) étudier et b) se mettre en mouvement vers une solution réalisable. D'où son deuxième caractère.
  2. "JE N'Y PEUX/SUIS-POUR RIEN". - Ce que Pinocchio appelle la "réalité" n'est en effet qu'une idée dans sa tête sans cervelle, et qui coïncide avec "nécessité": "c'est la réalité" signifie, pour S1, "rien ne pourra la changer".

AU BONHEUR DU TROUPEAU - Système1/Pinocchio - la marionnette, le robot - est le "génie", l' "esprit-guide" du Troupeau. Les individus qui prétendent ne l'avoir jamais rencontré (car chaque fois qu'il se présente ils se racontent le mensonge qu'ils n'ont rien vu) se bornent donc à l' être et à lui obéir inconditionnellement, et n'ont pratiquement aucun accès au réel en déhors de ce que le Troupeau (ses bergers, ses chiens gardiens) valide comme réel.

PERSUASION "OCCULTE"??? - Les individus/Système 1 sont donc des simples consommateurs, qui ne "vivent" que des scénarios pré-conçus par la persuasion publicitaire (qu'est-ce qu'il y a d' "occulte" dans tout cela?). Ce qui justement a valu le Nobel à Kahneman.

Système 1 est donc l'ennemi N.1 de toute pensée et de toute action sur soi/vers autrui maîtrisée, créatrice, libératrice. Il est le CORPS mécanique que nous sommes tout d'abord. Ce pourquoi la dimension physique de notre être au monde est si centrale dans les préoccupations et les méthodes de EIRONEIA FORMATION.

Paulo Cohelo, chantre du héros que tout Pinocchio peut devenir quand il décide d'être vraiment l'Homère et l'Ulysse de sa Legende Personnelle.

II. UN POINT D'ARRIVÉE IDÉAL, mais tout à fait réalisable et - surtout - réellement pursuivible: être l'Homère et l'Ulysse à la fois, de son Odyssée : de sa LÉGENDE PERSONNELLE .

Système 1/Pinocchio avec ses balivernes automatisées nous empêche une réelle pensée de la situation - ce qui chez Kahneman serait la tâche du SYSTÈME 2 : notre raison raisonnable et raisonnante. - Nuque raide qui n'écoute rien et personne, à commencer par soi-même, Pinocchio empêche une façon réfléchie, rationnelle, et donc réaliste et adhérente à ce que nous sommes vraiment de se rapporter à sa vie et à ses défis. De faire donc des vrais projets et de savoir les poursuivre avec toute la Créativité, le Courage et la Prudence que cela demande... tels les Ulysses de notre propre Odyssée.

Cette (tout) autre histoire qui est seulement la nôtre - notre "Légende Personnelle" - existe néanmoins. Et tout Pinocchio le sait pertinemment: "Chacun de nous, en sa prime jeunesse, sait quelle est sa Légende Personnelle" dit P.Cohelo.

Système 2/Ulysse est donc notre Raison naturellement destinée à prendre le gouvernail de notre vie humaine pour mener à bien le Projet qui est le nôtre et seulement le nôtre.

Système 2 est donc de part sa nature disponible, 1) à se mettre très attentivement à l'écoute d' Athéna, voix de la Sagesse; b) à se faire Prudence, Ingéniosité, Ruse, Souplesse... en un mot : Intelligence naturelle qu'aucune intelligence artificielle ne pourra jamais arriver à contrôler.



.

III. L'ITINÉRAIRE: S'ARRÊTER SYSTÉMATIQUEMENT A L'ÉCOUTE DE SYSTÈME 3/SOCRATE. Si elle reste soumise aux caprices robotisés de Pinocchio/Système 1, jamais notre raison ne pourra se faire vraiment entendre. Elle se bornera plutôt à fournir des justifications bidon aux colossales méprises ("biais cognitifs") de Pinocchio/S1 et de ses conduites suicidaires.

BRAIN-BLOCKING - Il faut donc qu'une passation de pouvoirs ait lieu. Comment faire? Évidemment, en ralentissant nos mouvements cérébraux de marionnettes affairées : "by thinking slow"(Kahneman). Mais encore mieux en les arrêtant carrément, si bien qu'Olivier Houdé radicalise: "by BLOCKING OUR BRAIN", ou "EN RÉSISTANT", pour se mettre enfin à l'écoute des conseils chuchotés de Système 2, notre Athéna intérieure.

"SYSTÈME 3" - Mais QUI, au juste, pourra arrêter la fougue de Système 1??? Evidemment, ni le Système 1 lui-même, ni le Système 2/Athena (qui attend en silence), mais bien un élément tiers, un "SYSTÈME 3" maître de soi, calme, brave et fort, et de ce fait capable de dompter Système 1/Pinocchio pour permettre à Système 2/Athéna d'advenir.

"CAPTAIN INHIBITION" est justement le nom qu'Olivier Houdé a donné à ce troisième personnage - SYSTÈME 3 -, dont il a montré la présence active à l'intérieur de notre cerveau.

CORTEX PRÉ-FRONTAL ou AJÑA CHAKRA - L'image ci-contre montre en effet que lorsque l'individu se confronte à un problème cognitif (une énigme logique) qui met sous échec Pinocchio/Système1, et qu'il décide d'en STOPPER, d'en BLOQUER l'instinct (réaction reflèxe) de fuite/révolte pour réellement penser une solution possible... et bien alors toute l'activité neuronale se déplace de l'arrière de notre cerveau vers le CORTEX PRÉ-FRONTAL: dans cet endroit de notre tête qui pour tous et pour chacun est bien le lieu de sa propre PRÉ-SENCE: ce lieu archi-connu par la Sagesse du Monde que le Yoga indien appelle AJÑA CHAKRA: le "TROISIÈME OEIL".

.

KOAN, APORIE: A L'ECOLE DE SOCRATE - Il s'agit donc de bravement accepter l'humiliation (si détestée par Pinocchio) de nous exposer à un échec cognitif flagrant et reconnu: cette paralysie de toute explication connue que le bouddhisme Zen poursuit dans ses "KOAN" et que Socrate appellait état d' A-PORIE (=im-passe)

PROBLEM CREATING (ou EU-PORIA)! - C'est en effet bien en ce moment d' étonnement et de perplexité - de pur VIDE MENTAL - que Système 2/Athéna peut enfin, calmement, silencieusement, se mettre à la recherche d'une vraie "solution"... qui, en jaillissant de nulle part, dé-passera d'un seul bond - en pure créativité - toute im-passe. En grec: EU-PORIA: solution heureuse de l'A-PORIA. La méthode de EIRONEIA FORMATION est donc non pas "problem solving" mais bien PROBLEM CREATING!

SE METTRE EN ECHEC POUR TOUT CHAMBOULER - Le coeur de la méthode proposée par EIRONEIA FORMATION est bien celui-ci: nous poursuivons tout d'abord une systématique mise en échec de nos automatismes cognitifs, et ce en puisant notamment au cœur pulsant de notre science occidentale (et non seulement) , qui tire depuis toujours sa sève nourricière la plus précieuse de ces échecs (voir images ci-contre): tout révolutionner à chaque fois...tout refaire pour créer du nouveau, toujours et encore plus haut et plus libre.

Cette pratique libère nos voies neuronales, les décristallise, et refait de notre cervelle épuisée, surpeuplée de préjugés et de dogmes irréfléchis, une "tablette de cire" toute fraîche et neuve : une malléable tabula rasa.

Celle-ci pourra de la sorte accuellir (elle les verra jaillir naturellement du VIDE qui l'habite) d'autres écritures, d'autres paroles, d'autres schèmes d'action/mouvement (mental et physique à la fois) effectivement rationnels car raisonnés, ainsi qu' individués car appropriés par le seul protagoniste-auteur (Homère/Ulysse) de cette passionnante histoire: nous-mêmes.